Je n’en peux plus des limaces ! Au printemps, elles ont bouffé tous mes plans de concombres, poivrons, aubergines, et cucurbitacées : je n’ai rien eu de tout ça, rien du tout. A présent, elles dévorent les choux-fleurs, choux chinois, choux kales, brocolis, salades.

J’ai essayé le piège à bière et les granulés : échec. La cendre fonctionne uniquement quand il ne pleut pas. Mon chéri m’a offert une barrière anti-limaces en cuivre : j’en ai vu une ce soir en train de l’escalader. Et pourquoi le chéri m’a-t-il offert ce répulsif à limaces ? Parce que tous les soirs, oui tous les soirs, je pars à la chasse aux limaces. Je les ramasse à la main pour les plonger dans un bocal d’eau dans lequel elles se noient. J’en ai ramassé 83 ce soir, en 45 minutes environ, ce qui est mon quotidien. Bien sûr, quand je pars 10 jours en Bretagne, personne ne le fait pour moi alors je rentre et les choux ont été dévorés…

J’ai donc décidé d’installer un tunnel : là-dessous, je pourrai repiquer mes salades et les entourer d’une barrière de cendres qui ne sera pas réduite à néant par la pluie.

J’ai récupéré beaucoup de choses dans le fouillis qu’est notre garage mais j’ai dû acheter une bâche plastique : c’est un film de forçage pour potager de chez Géolia, 2 mètres sur 5, 7,50 € chez Leroy Merlin. Ce qu’il faut d’autre : des fers à béton pour ancrer les arceaux, du tuyau de plastique dur mais assez souple pour plier, une pince monseigneur pour couper tout ça, un maillet pour enfoncer les piquets dans la terre.

Matériel pour fabriquer le tunnel

Ma planche de culture mesure 5 mètres de long. Je place sept arceaux : il m’en faut un nombre impair pour pouvoir passer la bâche dessus et dessous alternativement afin qu’elle ne s’envole pas.

Arceaux enfoncés dans des piquets en fer d’environ 60 cm

Voilà ensuite je fais passer la bâche par-dessus le premier arceau, puis par-dessous le deuxième, par-dessus le troisième etc… jusque par-dessus le dernier.

Il faut aussi tendre une ficelle entre tous les arceaux. Ça évitera à la bâche de ployer sous le poids de la pluie ou de la neige. Il faut, comme la bâche, la faire passer sur et sous les arceaux (c’est-à-dire pas comme sur la photo, j’ai dû recommencer…).

Et voilà le travail !

Peut-être pas le plus beau des tunnels mais c’est moi qui l’ai fait !

Il y a eu beaucoup de vent hier et il ne s’est pas envolé, première victoire. Mes 11 plants Merveilles des Quatre Saisons semés le 28 août et repiquées en pots individuels le 3 octobre ont passé leur première nuit dessous, bien protégés derrière leur barrière de cendre : pas trace de limaces !

J’en ai profité pour semer un rang d’épinard Monstrueux de Viroflay et pour repiquer mes oignons Pâle de Niort semés le 24 août. Je ne pense pas que les limaces aiment les oignons…

10 Comments on “Construire un tunnel au potager

  1. J’ai des chenilles vertes qui se régalent aussi! Il me semble que le paillage accroît le soucis des satanées limaces… (la bière a tendance à faire pire que mieux car bien que certaines se retrouvent piégées, ça a tendance à attirer tous les gastéropodes du coin et c’est finalement pire que mieux, ou bien volontairement leur faire un coin pour les attirer volontairement, loin des cultures fragiles, mais bon on ne tient pas non plus à les gaver et à les faire se reproduire donc il n’y a jamais de solution parfaite 😅)
    Tiens-nous au courant du résultat de ton système, en tout cas j’espère que ça va bien fonctionner 🤞
    J’ai vu un reportage en Asie, dans les rizières, les producteurs qui ne veulent pas céder aux drogues contre les limaces font appel aux éleveurs de canards, qui viennent lâcher les bestiaux dans les cultures pour manger les limaces, comme ça nourriture gratuite pour l’éleveur et gros service pour l’agriculteur. C’est d’ailleurs leur unique solution bio sinon récoltes médiocres…
    Un permaculteur assez réputé utilise 2 canards coureur indien pour son vaste potager en bandes paillé, car je crois que c’est très difficile de trouver des solutions (écolos) contre les limaces surtout en zone humide ou paillée, mais avoir des canards c’est clair que c’est pas au niveau de beaucoup de gens, et il faut leur intervention avant la mise en place des petites plantations sinon c’est le carnage 😆
    Bref! J’espère que ton astuce va fonctionner, logiquement la barrière de cendre devrait apporter une amélioration si elle parvient à rester sèche, dans la logique des choses! 😉

    Aimé par 1 personne

    • J’ai vu des vidéos de permaculteurs avec leurs canards coureurs indiens. On dirait qu’ils s’y mettent tous, ça doit être en effet efficace. J’imagine que les canards mangent quand même un peu de plantations… ici à Blois, le jardin est en ville et il est petit (et en Bretagne, il est ouvert, ces bêtes là doivent gardées enfermées, je pense). Mais c’est une chouette solution écolo, j’aime beaucoup les canards d’ailleurs, je les trouve drôles…

      Aimé par 1 personne

      • Là où tu seras installé plus tard, avec le coin de verdure dont tu rêves, tu pourras voir pour ça peut-être, bien sûr il faut tout un aménagement, apparemment les coureurs indiens sont en priorité focalisés sur les gastéropodes, mais c’est surtout bien à l’automne et au printemps quand on fait le vide dans les cultures, ou lorsque ce sont des légumes volumineux qui ne craignent pas leur passage en pleine saison. Disons que si 2 fois par an ils mangent toutes les limaces qu’ils trouvent ça doit réduire les infestations à force, et là avec la pluie qu’on a en ce moment on est en plein dans les limaces 😆
        Je suis en Picardie, mes parents aussi, mais ils ont une résidence secondaire en basse Normandie, vraiment à la limite de la Bretagne (pas loin d’Avranches, Saint-James… si ça te dis). Je me demande de plus en plus si je ne partirai pas vivre là-bas, mes parents eux-mêmes devront faire un choix, et je ne voudrait qu’on en décide avant que leur santé ne leur permette plus, car ils ont 64 et 61ans, mais ça passe tellement vite les années…
        Faut aimer la pluie ahah mais bon en Picardie c’est pas énormément mieux, j’adore surtout les vues sur les grands terrains herbeux avec les pâtures, c’est pas la même verdure que par ici où il y a beaucoup de champs mais peu de pâtures… enfin les jours où je déprime, je rêvasser à tout ça…

        Aimé par 1 personne

      • Heureusement qu’on peut rêver ! Sans rêves, je me demande comment on avancerait… Je connais la Picardie aux alentours de Beauvais et je ne l’ai jamais beaucoup appréciée. Mais nous sommes allés au printemps dernier passé trois jours en baie de Somme et j’ai découvert une autre Picardie, rien à voir avec le Beauvaisis : c’est très beau.
        Changer de lieu, de maison, d’habitudes, c’est toujours un pari. Perso, je trouve que c’est comme ça que la vie est stimulante. Quand j’entends des gens qui attendent le week-end, les vacances, la retraite pour se reposer, ça me déprime un peu. Je me reposerai bien assez tôt, quand je serai morte !

        Aimé par 1 personne

      • Ah oui, Beauvais la ville qui pue le canigou avec l’usine Spontex, on y passe quand on descend pour la Normandie 😆
        J’attends toujours le week-end avec impatience et je trouve ça déprimant effectivement de vivre comme ça 🙄
        Bonne journée à toi et à très vite 🌞

        J’aime

  2. Si cela peut te réconforter, cette année est l’année de tous les records en matière de limaces. Chez nous, nous utilisons des granules bio compatibles (on l’espère). C’est très efficace mais très cher. Pour les plantes les plus « précieuses »…
    En attendant, j’admire le tunnel, du travail de pro !
    Amicalement, danielle

    Aimé par 1 personne

    • Avec tout ce qu’il a plu cette année, pas étonnant que nous soyons tous submergés ! J’ai mis des granulés bleus, compatibles avec l’agriculture bio qui n’ont pas fait d’effet (ou alors je ne m’en suis pas rendu compte). J’en ai acheté une autre boîte : les 500 grammes valent plus cher que la bâche !

      Aimé par 1 personne

      • Oui, c’est très cher mais efficace. A mon avis, sans les granules, les dégâts auraient été encore bien pires… Ce que j’aimerais savoir, c’est s’il est possible de les fabriquer soi-même…

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :