Petit récapitulatif de mes différentes tentatives, toutes vaines, pour trouver mon Eutopia, ma maison, mon chez moi.

J’habite pour l’heure à Blois, chez mon conjoint : c’est sa maison, avec ses meubles, son crédit, ses grands enfants et son ex-femme à 300 mètres, et son envie d’y rester encore, probablement plusieurs années. Il l’a achetée il y a trois ans, elle appartient en fait à la banque…

Son projet depuis toujours est d’aller vivre en Bretagne dans sa maison d’enfance où vit actuellement sa formidable maman. A son décès, il souhaite racheter leurs parts à ses deux frères. Je souhaite le suivre dans ce projet, et même le devancer car je ne veux plus vivre dans cette maison de Blois, en centre ville où ce qu’on a considéré à tort pendant deux ans comme notre jardin a été amputé pour faire un chemin piéton d’un côté et une maison de merde de l’autre. Nous savions que quelqu’un allait acheter ce terrain constructible pour y mettre sa maison, mais tant que ça reste une possibilité, rien de grave. Mon conjoint n’en avait pas les moyens et aujourd’hui voilà…

Je ne me sens pas bien du tout ici et plus le temps passe, pire c’est.

La maison en Bretagne comprend la maison principale et un atelier, celui du père de Jacques jadis, qu’on souhaite rénover pour y vivre, l’idéal pour lui serait dans deux ans. Je pense que c’est impossible car tout est à faire dans ce bâtiment et nous devons faire nous-mêmes car nous sommes fauchés. La surface totale à rénover est de 110 m2.

L’atelier et ses fenêtres bleues

Je ne peux pas attendre si longtemps : il me faut un lieu à moi, un lieu qui me ressemble où je me sente chez moi. Voici donc mes tentatives pour me trouver un modeste toit, pour construire un lieu de simplicité, d’indépendance, de tranquillité. Toutes ont avorté :

  • j’ai tenté d’acheter une maison près de Blois, une ruine plutôt, qui serait devenu mon havre et plus tard, notre maison car celle où nous vivons actuellement est très grande, trop grande. Les devis de rénovation se montaient à près de 200 000 € ;
  • je me suis emballée pour la vie en tiny house, sur un des terrains de notre future maison bretonne. La mairie refuse tout permis visant à installer un habitat assimilé à une roulotte ou une caravane, un truc pas comme les autres susceptible de fâcher les voisins et d’enlaidir le littoral ;
  • je passe mon temps sur Le Bon Coin pour trouver une maison dans mes prix mais elles sont toutes en ruine ou peu s’en faut… Donc je m’oriente vers une maison avec travaux, une de plus et à moins 30 minutes de notre future maison bretonne qui se trouve sur le littoral, hors de prix. 30% de hausse en deux ans. Mais de Blois, difficile de sauter sur les occasions : tout par en un clin d’oeil, les rendez-vous pris sont annulés car le bien est vendu, ou bien l’agent immobilier ne parvient pas à me caler un rendez-vous pour mon prochain séjour, même prévenu une semaine à l’avance. Pire, il y a des agences qui inondent Le Bon Coin d’annonces mais ne répondent ni par mail, ni par téléphone, ni aux messages, jamais. Nat’Immo à Plouaret ou L’Agence du Trégor à Guingamp : j’ai laissé près d’une dizaine de messages concernant plusieurs maisons : je n’ai JAMAIS reçu la moindre réponse.
  • la mort dans l’âme, je me suis même tournée vers l’option appartement, me disant que je n’y vivrais que le temps des travaux de rénovation, qu’après je pourrais avantageusement le louer durant la saison touristique. J’ai visité le jeudi un studio de 25 m2 avec rafraîchissements à prévoir : 76 000 €. Prix raisonnable pour la Côte de granit rose, mais je n’ai pas cette somme alors j’en ai proposé 62 000. Le vendredi il était vendu à plus offrant que moi.
  • je cherche aussi du côté des locations, en désespoir de cause car cela signifie pour moi jeter l’argent par les fenêtres. Mais là-bas, maisons et appartements sont à louer au mois entre octobre et mai, on est ensuite prié de trouver autre chose car les touristes arrivent.

Voilà, je suis un peu désespérée car dans trois mois, je n’aurai plus de bulletins de salaire : difficile d’obtenir un prêt bancaire, même petit dans ce cas. Le rêve s’éloigne, faute d’argent.

8 Comments on “Recherches immobilières

  1. Je suis désolée pour vous 😕
    Courage, vous finirez par réussir votre projet, même si c’est une fois de plus reporté…
    On a appris la semaine dernière qu’une maison allait se construire sur le terrain en prairie juste à côté de chez nous, pareil il était constructible donc c’était un risque, bref ça fait vraiment ch***, et j’imagine qu’on va venir nous emmerder à cause de nos volailles, ça ne sera que source de problèmes tout ça.
    Enfin bref, la vie et ses déceptions 👍
    Bon dimanche malgré tout 🌝

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle brochette de déceptions! Je comprends que tu sois découragée, je te souhaite sincèrement de trouver quelque chose bientôt.
    Quand tu parles de tes futurs ex bulletins de salaire, doit-on en déduire que tu as réussi à lâcher l’EN pour développer ton activité comme tu l’évoquais dans un autre article?

    J'aime

    • Merci. Parfois, j’en ai profondément ras le bol. Et puis quand je vois des blogueurs comme toi qui ont trouvé leur havre et qui pleins de joie le retapent, ça me remonte un peu le moral, je me dis que tout fini par arriver…
      Côté boulot, j’ai déjà un statut d’auto entrepreneur (je crois qu’on dit « micro » maintenant, pour bien montrer qu’on est pas grand-chose…) et c’est en effet en partir par ce biais que je gagne de l’argent.

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Sandrine,

    Et contacter une agence immobilière qui chercherait pour toi?
    C’est ce que nous avons fait quand nous avons acheté un appartement à Etel en 2004. Bien sûr les prix ont beaucoup grimpé depuis. C’est dans cet appartement que nous allons la moitié du temps, le reste étant pour notre maison francilienne.

    C’est une agence sérieuse que nous avons, si tu veux, je te donne ses coordonnées?
    Bon courage et bonne chance pour tes recherches.
    Mo

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ces conseils. En ce moment, les agences immobilières sont débordées. Les annonces d’emploi sont pleines de postes à pourvoir dans le secteur. Ces agents immobiliers sont occupés à s’enrichir sur trois générations… j’ai un tout petit budget et je pense que c’est pour ça que les agences ne me répondent pas : ils publient les annonces pour montrer à leurs clients qu’ils font le job, mais vendre une maison à rénover à 70 000 €, ils s’en fichent. J’ai contacté celui qui nous a fait visiter l’appartement : ma recherche est dans ses tuyaux, il est du coin, a repris l’agence de ses parents : je pense qu’il me contactera s’il y a quelque chose dans mes prix, je l’espère en tout cas…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :