Puisque nous avons décidé de nous installer dans moins de deux ans en Bretagne, il faut se mettre au travail. D’un côté l’ancien atelier à rénover entièrement, de l’autre un potager à démarrer.

Il a été très complexe de trouver le bon endroit même s’il y a beaucoup de terrain. Au final, je commence sur le seul qui soit encore en prairie, tout le reste ayant été conquis depuis belle lurette par la broussaille puis la forêt. Le potager est essentiellement composé d’annuelles donc si l’endroit ne convient pas, je le déménagerai. Mais il faut bien se décider car il faut préparer le terrain.

Cet emplacement-là mesure 2 000 m², mais je ne pourrai pas tout occuper. Il est couvert de fougères car la terre est acide. J’ai commencé par l’endroit le plus ensoleillé de ce petit champ.

Mi-août, j’ai préparé deux planches de culture de 5 mètres de long sur un peu moins d’un mètre de large. Voici comment j’ai procédé :

  • aération du sol à la grelinette
  • arrachage de la couche supérieure d’herbes
  • bêchage sur 30 cm
  • arrachage des multiples racines de fougères
  • apport de crottin de cheval
  • apport d’une couche de foin puis d’une couche de paille

Contre les plaques de granit, rose s’il vous plait puisque c’est le lieu, je n’ai rien pu faire… J’ai confectionné une bordure à l’aide d’ardoises récupérées à la déchetterie.

Les 2 premières planches de culture du futur potager breton

Je n’ai heureusement pas de problèmes de dos. Mais tout ça est très fatigant, très très fatigant même. Donc, j’ai changé de méthode pour les deux planches suivantes élaborées début septembre.

Je me suis inspirée de la technique de L’Atelier du hameau qui fait pousser de magnifiques légumes sur de l’herbe tondue, sans aucune préparation du sol. On peut suivre la progression de son potager depuis le printemps 2020 alors qu’il était encore une prairie comme le terrain que je travaille. Un an après, il a donc des récoltes très concluantes en confectionnant des planches de culture uniquement grâce à de l’herbe tondue récupérée en grande quantité grâce à l’aide de la municipalité.

Planches de culture de L’Atelier du hameau

L’herbe tondue est une source naturelle d’azote. Elle permet de garder l’humidité et l’épaisseur empêche l’herbe dessous de repousser trop vite. Elle repousse un peu, mais beaucoup moins. Le permaculteur de L’Atelier du hameau affirme qu’il n’arrose pas, il se trouve dans la Creuse, je crois. En Bretagne, ça devrait être jouable…

Pour ma part, j’ai directement posé d’abord du bois en décomposition sur l’herbe de la prairie. Il y en a beaucoup à disposition car de nombreux arbres sont tombés et ont commencé à se décomposer depuis longtemps.

C’est par dessus que j’ai déposé de très épaisses couches d’herbe tondue (au moins 20 cm) que je suis allée chercher à la déchetterie toute proche. Il suffit à présent de laisser tout ça se décomposer gentiment pour y planter des plants au printemps prochain. Voilà une technique indéniablement moins éreintante que la précédente…

J’ai hâte de la tester, de voir si effectivement des légumes poussent dans l’herbe tondue. A priori, pas de raison pour que ça ne fonctionne pas puisque c’est efficace ailleurs. Évidemment, il ne sera pas possible d’y planter des légumes racines, mais des cucurbitacées, des tomates, des choux…

Comme j’étais merveilleusement pleine de courage, j’ai tant bien que mal confectionné un coffrage avec des planches, jadis magnifiques mais aujourd’hui quasi aussi pourries que le bois mort : difficile d’y planter un clou sans qu’elles s’émiettent… Mais bon, j’ai fait quelque chose avec ces vieilles planches inutilisables et je suis contente du résultat.

Et de quatre…

Oui, la prochaine fois, je ferai un second coffrage pour l’autre planche, ce sera plus beau…

4 Comments on “Débuter un potager à partir d’une prairie

    • J’espère aussi. Je mets en place diverses techniques pour ces planches de culture afin de voir ce qui marche le mieux. Et étant loin de tout, au bout du chemin vers nulle part, j’espère qu’il n’y aura pas de voleurs pour me saper le moral 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :