Petit séjour en Bretagne nord chez la maman de Jacques où pousse une bambouseraie. Plantés il y a plusieurs décennies, les bambous se portent très bien au pied d’un petit ruisseau, dans un lieu globalement humide.

Certes ils sont beaux, imposants et le vent dans les cannes produit un son très agréable. Nous en avons d’ailleurs pris quelques plants et les avons importés dans notre jardin de Blois afin qu’ils nous préservent (un peu) du fichu chemin piéton. Ces bambous poussent trèèèèèès vite : d’un jour à l’autre, on mesure leur croissance à l’oeil nu. Ils ne cessent d’avancer, car ce sont des bambous traçants qui se multiplient par rhizome. Ils sont magnifiques mais envahissants.

Si donc vous avez de ces bambous traçants que rien n’arrête et que vous souhaitez limiter leur avancée vous pouvez les manger. Car les pousses de bambou sont vraiment excellentes et une fois coupées, elles ne repoussent pas.

Pour manger les pousses de bambou, il faut les faire cuire. Crues elles sont toxiques et leur amertume est dissuasive. Pour en savoir plus sur leur toxicité (le bambou contient des glucosides cyanogènes), lisez cet article. Cuits, il n’y a rien à craindre, les Asiatiques en mangent depuis des millénaires et ils ne sont pas tous morts.

Allez aux bambous comme d’autres vont aux champignons. Choisissez des pousses hautes d’environ 30 à 50 centimètres pour qu’à l’intérieur il y ait cette délicieuse chair blanche. Plus petits, les turions ne sont que feuilles immangeables et plus grands, ils sont trop durs. Ils ne sont parfois pas faciles à couper.

Il faut ensuite enlever la gaine de feuilles dures qui le resteront même après cuisson. Il ne doit rester que la chair blanche. Vous les lavez puis les plongez dans une casserole d’eau sucrée pendant 45 à 60 minutes. Ils seront prêts quand ils seront encore un peu croquants.

Nous les avons mangés froids, en vinaigrette : c’est vraiment très bon !

8 Comments on “Manger des pousses de bambou

    • En effet si tu aimes ça, n’hésite pas à les ramasser. Ici en Bretagne, j’ai ramassé les turions il y a trois jours : il n’y en avait plus, et ce matin je peux encore en ramasser de très nombreux qui mesurent entre dix et vingt centimètres : ça pousse vraiment très très vite et si on veut s’en débarrasser ou stopper leur croissance, il faut vraiment être très actif !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :