La balbucam a été installée en 2016 en forêt d’Orléans. Elle filme en direct 12 heures sur 24 la vie d’un couple, puis d’une famille de balbuzards pêcheurs. Elle est accrochée à une aire de reproduction artificielle en place depuis 2006. La saison 5 de la balbucam était aussi celle du printemps du confinement : 120 000 visiteurs !

Le repas des petits balbuzards

La famille 2021 s’est agrandie à la mi-mai : trois oisillons sont nés et ils grandissent à vue d’oeil. Dans deux mois, il sera impossible (pour moi en tout cas) de les distinguer de leurs parents, c’est incroyable. Les spécialistes disent qu’il s’agit du même couple que l’an passé (ils sont bagués). En tout cas, ils sont revenus et c’est formidable, et ce malgré la trouée en forêt d’Orléans (pour une une déviation de plus).

Donc à l’heure qu’il est, vous avez raté la couvée et surtout les naissances. Mais vous pouvez encore suivre ces magnifiques oiseaux qui veillent sur leurs petits afamés. Ils leur apportent à manger de gros poissons bien frais (les balbuzards pêcheurs ne mangent que ça), les protègent de la pluie (deux oisillons sont morts une année sous un déluge de pluie).

Papa et maman Balbuzards améliorent le nid de leurs trois petits

Bientôt, les petits seront capables de se déplacer dans le nid et de s’approcher trèèèèès près du bord : gros suspens à chaque fois, quasi intenable, mieux que Netflix ! Puis ils apprendront à voler. Alors franchement, ne ratez pas cette saison 6 : c’est la nature qui s’offre à vous en direct !

Voir la Balbucam en direct et voir le site Loire et Biodiversité.

6 Comments on “Connaissez-vous la balbucam ?

  1. Fascinant ! Merci pour cette découverte ! A les voir si attentionnés avec leurs petits, ils sont tout de suite plus sympathiques (même si j’en veux aux rapaces qui se sont attaqués à nos canards et qui m’empêchent d’adopter des poules).

    Aimé par 1 personne

  2. Merci, je ne connaissais pas, le concept est génial. Je viens de voir le mâle déranger malencontreusement une brindille en picorant sa carcasse de poisson, et la femelle passer derrière lui pour remettre la brindille à bien à plat. Un peu comme chez les humains. Du coup elle s’est levée et j’ai pu voir les petits.

    Aimé par 1 personne

    • Ah je sens que tu es mordue, ça y est ! Leur vie quotidienne devient rapidement un vrai feuilleton. Et tu verras, si tu les regardes ne serait-ce qu’une fois par semaine, tu trouveras les petits changés à chaque fois !

      Aimé par 1 personne

      • D’ailleurs, il y en a un des trois qui est carrément discriminé le pauvre. C’est le plus petit, et pour cause: il est moins nourri que les deux autres car il ne parvient pas à s’imposer au moment de la becquée. #selectionnaturelle

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :