Si vous avez trop d’oeufs ou juste envie de changer de façon de les accommoder, voici une recette qui change un peu de nos habitudes. Ce sont des pickles, britanniques à l’origine je pense. Il s’agit de conserver longtemps les aliments en les imergeant dans du vinaigre.

Voici les ingrédients nécessaires mais adaptables à votre goût en matière de condiments :

Des oeufs, du vinaigre, du sucre, du sel, des oignons, du piment frais, du poivre en grain et de l’eau

Etape 1

Stérilisez vos bocaux et leurs joints (dix minutes dans une grande marmite d’eau bouillante) et faites cuire vos oeufs durs (plongez-les dans une casserole d’eau froide, faites bouillir dix minutes).

Pendant ce temps, épluchez oignons et piments (attention cependant, voir étape 6).

Etape 2

De loin la plus casse-pied : écalez les oeufs durs après les avoir refroidis.

Etape 3

Faites chauffer 1 dose de vinaigre et 1 dose d’eau. Pour 10 oeufs, soit deux bocaux moyens, j’ai mis 1/2 litre de chaque. Le vinaigre est du vinaigre de bière, fait maison : c’est quand Jacques rate la bière, mais ce n’est pas souvent 🙂 Je vous propose aussi une recette de vinaigre de pommes.

Ajoutez une cuillère à soupe de sel et deux cuillères à soupe de sucre.

Etape 4

Placez les oeufs dans le bocal ainsi que tous les ingrédients. Puis recouvrez du mélange bouillant vinaigre + eau. Fermez vos bocaux.

Etape 5

Stérilisez vos bocaux si vous désirez les garder longtemps. Je ne résite pas à vous montrer mon stérilisateur que j’aime tant : un cuisor qui bénéficie de la technologie des années 60 ! Je vous l’ai déjà présenté dans cet article. Sachez que grâce à cet objet extraordinaire et révolutionnaire, la stérilisation de mes deux bocaux prend 5 minutes. Oui messieurs dames, cinq minutes. Et ensuite, c’est beau !

Mon stérilisateur dernier cri

Etape 6

Dans le but de ne rien gâcher, j’ai récupéré les graines de piment pour les semer l’an prochain (piments et poivrons, c’est trop tard pour cette année si ce n’est pas encore fait). J’ai acheté au marché deux petits piments au monsieur des îles qui vend aussi des acras et des bananes plantains. Il m’a dit : ce qui pique, ce sont les graines. Bien monsieur, merci. En fait, pas que… Jacques a juste posé sa langue sur un tout petit morceau de piment et il est devenu de la même couleur. Moi, après m’être lavé les mains, j’ai touché ma joue : elle est restée rouge et irritante une bonne partie de l’après midi. Du coup, je crois que j’ai un peu forcé sur la dose de piment dans mes oeufs au vinaigre…

Etape 7

Je n’ai heureusement pas mis les deux piments dans les bocaux, il m’en restait donc un peu. Et hop, le reste des piments dans une petite bouteille que je remplis d’huile d’olive : et voilà de l’huile pimentée qui va nous faire décoller !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :