J’ai vu plusieurs vidéos sur un arbre encore peu répandu chez nous : l’asiminier, aussi appelé manguier rustique ou paw paw de son petit nom. Convaincue par les atouts de cet arbre originaire d’Amérique, j’ai commandé des graines sur Ebay : les douze graines (4 € + 2,50 € de frais de port) sont arrivées en quelques jours. De variétés différentes (dont Georgia, Sunflower et Prima), elles ont la taille d’un haricot. Elles sont humides, prêtes à être semées. En les semant aujourd’hui, je pourrai obtenir des fruits dans cinq ans !

Mes graines d’asiminier sont arrivées !

L’asiminier est très résistant : un froid de -25° ne lui fait pas peur. Mais il est un peu exigeant au démarrage. Il faut le semer à 20° constants dans un pot profond sous 3 centimètres de terre de bruyère + terreau + terre de jardin. Avant même de germer, la graine va développer un gros système racinaire : il lui faut donc de la place. On peut choisir de la semer directement en pleine terre mais le jeune plant est la proie des limaces et des vers de terre.

La graine est très longue à germer (au moins 9 semaines). Les impatients peuvent choisir la multiplication par rejets de racines autour du pied, à condition bien sûr d’avoir un asiminier sous la main. Le jeune asiminier aime l’eau (il pousse au bord de l’eau en Amérique du Nord) et n’apprécie pas l’ardeur du soleil qui brûle son feuillage. Il lui faut donc de l’ombre, ou bien un couvert car il pousse à l’origine à l’abri de plus grands arbres. Adulte, il supporte mieux le soleil.

Les fleurs sont hermaphrodites mais les différentes variétés d’asiminiers ne sont pas toutes autofertiles car les organes mâles et femelles de la fleur ne sont pas fertiles au même moment (la nature est parfois étrange…). Pépiniéristes et permaculteurs recommandent de planter plusieurs arbres même autofertiles pour assurer une bonne pollinisation. Il vaut même mieux planter des asiminiers de variétés différentes pour assurer une pollinisation croisée.

Fleurs d’asiminier

L’asiminier est en fleur dès fin mars durant tout le mois d’avril sur bois nu. Les fleurs sont violettes, assez tristes d’aspect et elles sentent mauvais si on colle le nez dessus. C’est pourquoi elles ne sont pas pollinisées par les abeilles mais par les mouches, les punaises ou les fourmis. Pour attirer à coup sûr ces pollinisateurs, il est donc recommandé de déposer du fumier au pied de l’asiminier. Il est quand même incroyable qu’un arbre qui pue et préfère le crottin donne au final des fruits odorants et savoureux…

Car oui, l’asiminier produit des fruits au goût exotique, entre mangue et banane, voire melon disent ceux qui en ont déjà mangé (ce qui n’est pas mon cas). Les fruits se récoltent en septembre et se présentent en grappe de deux à cinq ou six (une fleur peut porter plusieurs fruits) et pèsent en moyenne 100 grammes chacun.

Asimines, fruits de l’asiminier

La chair n’est pas acide mais crémeuse. Les fruits de l’asiminier sont riches en vitamines A et C et en oligo-éléments (potassium et magnésium). Ils apportent à l’organisme une grande quantité de protéines et d’acides aminés.

Ils ne se conservent pas longtemps, il faut donc le manger rapidement, mais on peut en faire des sorbets.

Chair crémeuse de l’asimine

Sources de cet article :

Edit du 14/06/21 :

Les premiers germes apparaissent dans les pots (3 pots sur les 6 dans un premier temps)

4 Comments on “Semis d’asiminier

  1. Il est séduisant et appétissant mais il demande beaucoup de patience. Je t’admire de te lancer dans un projet à 5 ans avec, j’imagine, la nécessité de le « couver » attentivement de la germination à la production des premiers fruits. Alors tous mes voeux de succès ! Danielle

    Aimé par 1 personne

    • Je crois que c’est justement ça qui me plaît : l’idée que dans cinq je mangerai les fruits d’un arbrre qui a poussé et fructifié grâce à mes bons soins depuis la graine, ça m’enchante. Le seul problème est que je ne sais pas où je serai dans cinq ans et que ces graines restent dans un pot pendant un an avant d’être mises en terre. J’espère que d’ici un an, j’aurai trouvé ma maison…

      J'aime

      • Trouver une maison et un gîte au petit arbre en devenir, voilà un beau projet ! Je te souhaite de trouver très vite ton bonheur ! Danielle 🙂

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :