Vous ne trouvez pas que de nombreuses variétés de fruits et de légumes ont des noms poétiques et parfois intrigants ? Si l’origine du nom des tomates Tétons de Vénus se laisse deviner, l’oignon Paille des Vertus est plus énigmatique. Enfin pas pour les habitants du 9-3…

Dès le Moyen Âge, la Plaine Saint-Denis est un espace agricole alors nommé plaine des Vertus. Il semble que le sens général attribué alors au mot « vertu » désigne les gros légumes de plein champ fumés à l’engrais urbain (boues et gadoues de Paris et de Saint-Denis). Certains ont conservé trace de ces origines comme le chou de Milan Gros des Vertus, le navet des Vertus Marteau et mes oignons Paille des Vertus.

Cette plaine maraîchère était destinée à nourrir les Parisiens. Jusqu’en 1876, la Plaine des Vertus à Aubervilliers était la plus vaste plaine légumière de France. À La Courneuve, en 1882, sur une surface totale de 760 hectares, 754 sont consacrés aux cultures dont 220 pour la grande culture (froment, seigle, avoine, luzerne et betterave fourragère) et 540 hectares pour les cultures maraîchères. Les légumes les plus cultivés dans la plaine des Vertus sont alors les pommes de terre (100 ha), les choux potagers (100 ha), les oignons (100 ha) et les salsifis (100 ha).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la plaine des Vertus, n’hésitez pas à consulter les sites cités ci-dessous.

J’ai donc semé dans notre jardin de Blois en pleine terre, à l’emplacement des tomates l’an passé, quelques graines d’oignon jaune. C’est un ancien paquet de Jacques déjà entamé (date de péremption : juillet 2025), j’espère qu’elles germeront. Nous n’avons pas amendé cette petite planche de culture lors de notre préparation de début d’hiver. Alors j’ai biné sur 15 cm de profondeur pour enlevé l’herbe qui s’était installée et les maudits cailloux. J’ai fait un sillon que j’ai rempli d’un mélange de compost en voie de décomposition (je n’ai pas mieux pour l’instant) et de cendre. Par dessus, une petite couche de terreau de rempotage (je n’ai plus de terreau à semis) que j’ai arrosé, puis mes graines en semis un peu dense, puis à nouveau une couche fine de terreau de rempotage et de l’eau. Il faut attendre juillet pour espérer en manger : c’est long…

Sources de cet article :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :