Nous avons dans notre jardin de Blois une dizaine de framboisiers (qui pour la plupart viennent de Montaigu-le-Blin). Nous les avons transplantés l’an passé. Au pied il y a quelques jeunes plants (ou drageons) car le framboisier, si on le laisse faire, se multiplie en drageonnant naturellement autour de chaque pied.

Drageons de framboisiers

Ces drageonss sont tout petits et déjà en feuille. Je n’aurais pas tenté la bouture maintenant si Rémi de la chaîne Le Jardin d’Emerveille n’avait dit que c’était encore possible en mars. J’ai fait exactement ce qu’il préconise (à partir de 22’30) : je suis allée au pied des framboisiers, j’ai fouillé dans le paillage, planté la bêche autour des rejets pour en sortir quelques-uns avec le plus de racines possibles.

Je n’en ai récupéré que quatre car nos framboisiers sont tout jeunes. Je les ai placés dans des pots remplis d’un mélange de terre du jardin + compost pas encore bien décomposé + cendre de bois. J’ai placé ça quelques minutes dans un pot géant qui ne contient actuellement que de l’eau de pluie pour que la terre et les racines s’humidifient par capilarité.

Et voilà. Mes petites boutures de framboisiers ne sont pas plus grandes que mon bonhomme rigolot. J’ai cependant bon espoir de les planter l’automne prochain dans le jardin de ma future maison autonome.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :