Je ne suis pas encore propriétaire, mais je peux commencer à faire quelques préparatifs non engageants. Il n’y a que l’embarras du choix tant il y a à faire. J’ai commencé par le débroussaillage du futur jardin car il faut virer tout ça, surtout les arbres qui depuis de nombreuses années ont poussé au ras des murs. Et les ronces qui ont colonisé les deux jardins.

Par -5° mais sous le soleil de février, je m’attaque au futur jardin côté Jean-Pierre.

Façade sud : un champ de ronces
Mon outil de travail
Façade sud une fois les ronces coupées…

Jean-Pierre est arrivé avec sa débrousailleuse, on peut dire que ça va vraiment beaucoup plus vite…

Il reste encore des ronces à couper. Je vais essayer d’emprunter dans 15 jours le broyeur à végétaux de l’agglopolys : gratuit et disponible tout le week-end, y compris la version thermique ce qui nous arrange puisqu’il n’y a pas l’électricité. Ce sera mieux que de faire un grand feu (c’est d’ailleurs interdit dans tout le département).

Par contre, couper les ronces et le lierre est une bonne chose, mais il va falloir aussi se débarraser des racines… je ne sais pas encore comment…

1 Comment on “Première journée de travail : débroussaillage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :