Bien. Puisque le premier essai n’a rien donné, pas la moindre feuille ni ême l’ombre d’une racine, je recommence. Cette fois, je suis les conseils d’André Abrahami dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a l’air de s’y connaître en vigne.

C’est bien simple, il coupe ses sarments, les plonge dans l’eau, fait trois tours sur lui-même et hop : des feuilles et des racines en veux-tu en voilà !!

Ses boutures après 3 semaines dans l’eau

Janvier est le mois où on taille la vigne (on a taillé notre unique pied en novembre…) et durant lequel on peut donc bouturer quelques sarments. On en prend parmi ceux qui ont environ un centimètre de diamètre et on enlève les vrilles restantes. On prend une bouture comportant trois yeux qu’on taille en biseau : on coupe deux centimètres au-dessus du troisième oeil. Et hop, dans le bocal rempli d’eau !

J’en ai pris des grands, des petits, des gros et des minces, en espérant obtenir quelque chose. J’entrepose le bocal de sarments à l’intérieur cette fois, et j’attends…

Edit du 24/02/21 :

Trois semaines après la mise dans l’eau des sarments, on peut dire que je n’obtiens pas du tout le résultat d’André Abrahami, loin de là. Toujours pas la moindre racine, mais par contre, trois sarments ont fait de petites feuilles : c’est signe qu’il y a de la vie là dedans ! J’ai donc planté ces braves boutures dans des petits pots de terre en espérant qu’ils prendront racines.

Edit du 15/03/21 :

Tadam ! Ayé, les premières racines sont enfin apparues sur les sarments ! Donc un mois et demi après avoir été mis dans l’eau et gardés à l’intérieur près d’une fenêtre, les sarments font enfin des racines et surtout beaucoup de feuilles. Je devrais couper celles-ci mais ça me désole, pas envie de supprimer ces belles feuilles que ces bouts de bois tout suintant de sève se donnent la peine de former. Pour les racines, il y en a même qui poussent au-dessus du niveau de l’eau…

Edit du 18/04/21 :

Deux sarments ont beaucoup de racines : je les mets dans des pots individuels remplis de terre et les place dehord mais à l’abri dans la buanderie. Les trois sarments mis en pot le 24/02 ont souffert du gel de début avril alors qu’ils donnaient de belles feuilles. J’espère qu’ils repartiront.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :